Un cimetière de ferraille en Inde

Un cimetière de ferrailleEn Inde à New Delhi, les voitures, deux roues, camions, bus… tout ce qui roule est vendu, revendu, exploité jusqu’à la corde. Les véhicules irrécupérables, ou les plus usés, terminent leur carrière à la casse de Mayapuri : une « pseudo » zone industrielle de 4 km² située dans le Sud Est de la périphérie de New Delhi.

Dans un dédale de carcasses et de crasse, pour moins de 15 euros par mois, des centaines d’ouvriers s’acharnent à récupérer dans des conditions pitoyables chaque morceau de métal de ces véhicules afin de les valoriser autrement.

Les pièces détachées récoltées sont amassées au point de former des collines de culasses, de roues ou encore de boites de vitesses. Certains assis à même la terre battue brisent des composants électroniques pour en soutirer quelques fils de cuivre. Les conditions sont misérables, le bilan écologique désastreux, la rivière avoisinante coule difficilement, noire d’huile de vidange. Tout le travail de recyclage effectué dans cette casse se fait de façon totalement informelle.

enfant casse Inde

Après le processus de démantèlement, les pièces détachées encore utilisables sont revendues dans un marché géant composé de centaines de petites boutiques côtoyant cette casse.

Au milieu de ce dédale de ferrailles, de poussière, de crasse et de graisse, des enfants jouent tandis que des vieillards désœuvrés et quelques badauds observent le démantèlement des carcasses.

Autre vision fantomatique : à l’arrière de la casse, les ouvriers vivent sur place avec leurs familles dans un bidonville miséreux, le long de la voie ferrée.

bidonville Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *