Bonjour l’ambiance (2)

Autre billet d’ambiance mais cette fois depuis Los Angeles puisque comme vous le savez désormais, Eureka Presse est présent aux NBA Finals 2010. Le Staples Center, où se déroulent les premiers matches opposant les Lakers aux Celtics est considéré comme l’une des plus grandes salles de sport du pays. Mais il est plus connu pour les stars, peoples et VIP qui fréquentent le premier rang des spectateurs que pour la ferveur du public.

Ha ça oui c’est sûr, les stars assurent le spectacle au Staples Center. Rien qu’hier soir, pour le Game 1, j’ai pu approcher :
Leonardo DiCaprio, Charlize Theron, David Duchovny, Floyd Mayweather Jr., Steven Spielberg, Snoop Dogg (hué par le public), Hilary Swank, Chris Rock (qui s’est fait remarquer en essayant de parler à Kobe Bryant), Adam Sandler, Dustin Hoffman (qui faisait le pitre) et bien sûr Steven Spielberg et Jack Nicholson, fidèles parmi les fidèles des Lakers. A la mi-temps, je me promenais à deux pas d’eux, y’a pas à dire de ce point de vue là c’est sympa.

Mais le public, le vrai, le tout venant dans tout ça ? Fan de son équipe, il n’est pourtant pas porté par une ferveur démentielle. A vrai dire, je l’ai même trouvé assez froid. Et encore, comme c’était les Celtics en face, c’est à dire l’ennemi juré, la moitié des spectateurs avait revêtu un maillot au couleurs des Lakers et les sifflets et huées à l’encontre de Paul Pierce, Kevin Garnett ou le Sheed réveillaient parfois les travées. Mais j’ai connu, en France, des salles de basket bien plus chaudes que ça. Des salles de basket où on n’attend pas que les écrans géants vous demandent de faire du bruit pour se lever, taper des pieds, frapper dans ses mains ou crier son amour du jeu et des joueurs. De ce point de vue, la Staples Center est une vrai déception.

Espérons que pour le deuxième match dimanche soir il en soit autrement. Mais je ne suis pas inquiet car je sais que je me rattraperai ensuite avec les matches se déroulant à Boston, au fameux TD Garden où là, le thermomètre de la ferveur sera branché sur 100 000 volts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *