L’Afrique du Sud bling-bling

L’Afrique du Sud réserve des surprises. Alors certes, difficile de vraiment visiter le pays quand trois quart du temps est passé dans les grandes tentes blanches des Media Center, les tribunes de presse, les zones mixtes, les transports et les hôtels.

Bref, une vie, même ponctuelle, à faire palir d’envie Ryan Bingham, le héros de “Up in the Air”. Mais voilà que malgré cet emploi du temps privatif de toute visite authentique, le hasard me propulse en deux heures et demi de bus de Joburg à Sun City.

Un nom de décor de film. Un nom de ville de western, avec son saloon glauque, ses cowboys aux colts rouillés et ses frères Dalton. Comme à Las Vegas, l’artifice à taille VIP est planté au milieu de nulle part. Dans le Nevada, c’est du désert. A Rustenburg, ancienne capitale du république sud-africaine du Transvaal dirigée par l’icône afrinaker Paul Kruger, ce sont les mines de platine, nichées dans une infinité de plaines arides. A quelques encablures de la cité Boer, le district de Bafokeng. Egalement nommé Nation Royale Bafokeng, ce territoire de 2000 km2 est propriété de son monarque autonome, le roi Leruo Molotlegi. C’est lui qui a financé dans l’intégralité le stade qui abrite des rencontres du Mondial, sans un centime venu des coffres forts de la FIFA ou du Comité d’organisation.

A 30 minutes, du Royal Bafokeng Stadium, la surréaliste Sun City. Un complexe de loisirs frontalier du parc national Pilanesberg ouvert en décembre 1977. L’entrée ressemble à celle de Disneyland Paris, la sécurité en plus. Imaginez vous rouler sur un asphalte entouré de maisons en bois, de terre rouge et de marchands ambulants et soudain vous débarquez au beau milieu d’hôtels surfaits ; de verdure artificielle ; de valets de parking garant des bolides à 30 000 euros la seule roue de secours ; de splendides golfs; de casinos kitschs ; de fausses cascades.

Royaume de l’ostentatoire et de la consommation, Sun City c’est Steven Spielberg, Indiana Jones et Peter Pan réunis, à une heure de Pretoria, la capitale. C’est aussi ça l’Afrique du Sud. Au moins sur ce que j’en vois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *