La coupe (de cheveux) du Monde

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon certains footballeurs seraient déjà morts et enterrés. Et on imagine déjà les épitaphes : “A partir de là, je crois que bon c’est fini, à moi à prendre les trois points en paix maintenant.” Tout ça pour dire que je vais consacrer ce billet aux “coupes à la con”. Certains coiffeurs devraient perdre leur licence pour oser respecter les volontés de nos as du ballon. C’est une crime de lèse peigne.

Si au moins nos caïds de la coupe risible avaient le nom du coiffeur marqué au fer sur leur crâne, on pourrait au moins arrêter les coupables, les enfermer en préventive pour éviter de nouveaux massacres en attendant le procès. Voilà ce que je me suis dit à la vue des phénomènes capilaires slovaques, cet après-midi à Durban. “Oh my God” dirait une Californienne angelina la voix nasillarde et la glotte irritante d’aigües .

J’appelle à la barre Marek Hamzik et Jan Durica. Le meneur napolitain se fend d’une brosse en crète en forme de brosse de balais. Du punk de très mauvais goût. Le défenseur de Hanovre 96 s’est lui régalé d’une brosse en 3D sur crâne rasé : on la voit, mais elle n’existe pas, juste dessinée à la tondeuse.

Mais les deux représentants de la “Repre” ne sont pas les seuls apôtres de l’anti-bon sens. Voici mon top 5 de cette Coupe du Monde, à vous de juger de vos propres yeux a posteriori.

1 – Marek Hamzik (Slovaquie – photo)

2-  Jan Durica (Slovaquie)

3 – Salomon Kalou (Côte d’Ivoire) : une superbe ligne droite entourée d’un néant capillaire. Du Mister T avec les muscles en moins.

4 – Karim Ziani (Algérie) : l’ancien Marseillais m’a beaucoup plu avec son blond peroxydé façon Chaussée aux Moines.

5 – Rigobert Song (Cameroun) : Imaginez Rahan avec des dreadlocks à la Bob Marley, sur une faciès aussi vieux qu’un vieux sage du village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *